Nouvelles

Un ange en enfer

Un autre de mes angélismes… J’adore malmener les bienheureux !

Un ange en enfer dans Nouvelles angel39

Loki l’angelot s’ennuie et quand il s’ennuie, son esprit tourne à pleine vitesse. La semaine passée, il a inventé une des plus belles sottises de sa carrière. Il s’est emparé des couleurs dont le Seigneur se sert pour créer ses couchers de soleil et les a jeté dans un fleuve qui a viré au rouge sang. Sur terre, les hommes affolés se sont répandus en lamentations. Saint Pierre en colère, a dû envoyer Gabriel sur place pour calmer le jeu.
L’angelot a été traîné par l’oreille jusqu’au Seigneur qui, une fois de plus, a bien ri… avant de l’envoyer se confesser auprès de la Sainte Vierge. Malgré sa bonté et sa miséricorde, celle-ci l’a regardé avec sévérité et lui a déclaré qu’à la prochaine incartade, il serait déchu de son rang. Loki connait les risques, mais c’est plus fort que lui. Il se laisse entraîner par sa nature et prépare un nouveau tour.
Ses victimes : les Saints de glace. Ils ont rempli des cuves entières de givre et les déverseront pendant trois jours pour empêcher les plantations de démarrer trop vite. Loki transvide le contenu qu’il remplace par un épais brouillard. Dès le lendemain, un nuage poisseux se pose sur le paysage. A deux mètres, on n’y voit goutte ! Les accidents se multiplient, les gens et les bêtes se perdent, il règne bientôt une cacophonie si grande que le Seigneur lui même s’en trouve dérangé.
Le coupable est rapidement désigné. Saint Pierre a pris les devants. Il le mène directement à la Sainte Vierge qui pose sur l’angelot un oeil terrible.
-Très bien, dit-elle. Je t’envoie en bas !
-Sur terre ? demande Loki avec espoir.
-Non pas sur terre ! Plus bas encore… Selon moi, tu as toutes les qualités requises pour devenir un vilain démon.
Il a beau pleurer, il a beau implorer, La Sainte Mère est inflexible. Saint Michel et Saint George l’escortent jusque chez Satan qui les attend en se frottant les mains. Ce n’est pas tous les jours qu’il peut soustraire un ange aux troupes du paradis !
Au début, Loki est ravi de l’accueil. Il a une myriade de compagnons de jeu : diables, diablotins et démons qui rivalisent de malice et de méchanceté pour jouer des tours pendables. Seulement voilà, ils manquent d’imagination et d’ambition. Leurs victimes sont toujours les mêmes : les égoïstes, les avares, les cupides, les menteurs, les voleurs, les assassins… Loki se languit des gens simples, des âmes pures qui elles-mêmes dénuées de malice, ne le voyaient jamais venir. Ici, il y a toujours quelqu’un pour le devancer dans ses bêtises. Si bien qu’il semble bien sage et bien calme en comparaison.
C’est une situation qu’il ne peut tolérer. En fouillant dans ses poches, il trouve quelques cristaux de givres, reliquats de sa dernière plaisanterie à l’encontre des Saints de glace… Il les jette sous les chaudrons incandescents des suppliciés et des damnés de la Géhenne. Le résultat va au-delà de ses espérances car soudain, il gèle en enfer ! Ravi, il voit les démons des cercles inférieurs remonter paniqués : jamais ils n’ont eu aussi froid ! Les diablotins, les ailes ankylosées par le gel, ne peuvent plus voler, les diables pleurent à chaudes larmes et les feux infernaux un à un s’éteignent.
Satan surgit, drapé dans sa colère. Il s’empare de Loki et le remonte à tire d’aile jusqu’au paradis. Là, il demande à parler à Saint Pierre et s’enferme avec lui dans son bureau… seul à seul. Loki essaie de suivre la conversation à travers la porte, mais même en collant son oreille contre l’huis, il ne peut rien entendre. L’entrevue dure une bonne heure pendant laquelle, l’angelot ronge son frein.
Ils sortent enfin et en voyant Satan repartir, Loki comprend qu’il réintègre les rangs des bienheureux. Il risque un timide regard vers Saint Pierre, persuadé de lui voir un visage furieux, mais celui-ci sourit. Dame, il a tout lieu d’être satisfait le portier du paradis… même si la pensée n’a rien de charitable, il a eu le plaisir de voir Satan se mettre à genoux et le supplier de récupérer l’angelot farceur. Cela a suffi à lui rendre sa bonne humeur pour des siècles et des siècles !

2 Réponses à “Un ange en enfer”

  1. Le 26 mars 2012 à 10 h 35 min etoiledelys a répondu avec... #

    Bonjour Sandra,
    Quand j’étais petite à la campagne on disait que quand il neige c’est le bon Dieu qui plume les oies, et quand il fait orage, c’est qu’il est en colère !! En tout cas il est bien mignon ce petit Loki, j’aime beaucoup ta façon de raconter l’histoire et ton style.
    Bisous

    Dernière publication sur Rêves éveillés : Elle et moi

  2. Le 27 mars 2012 à 7 h 45 min jean-marc a répondu avec... #

    coucousandra! j’adore te lire, et j’en redemande!
    gros bisous!

Ajouter votre réponse

espaschool |
sceptique |
monegoalter |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lycroc
| tanguyreve
| RS Gold